Le Parisien : « Le Diesel, un poison invisible »

Dans cet article, qui couvre deux pages, les journalistes du quotidien parisien écrivent que, malgré les pots catalytiques et les filtres, le Diesel risque de provoquer un scandale sanitaire comparable à celui de l’amiante.

Ils confirment que les moteurs Diesel produisent des particules fines très nocives ainsi que de l’oxyde d’azote, un gaz empoisonné, qui engendrent des risques d’asthme voire de cancer du poumon face auxquels les filtres à particules et les pots catalytiques ne constituent pas une protection crédible . L’article évoque également le chiffre cité par l’OMS et désormais connu des habitués du site de l’AFGNV, de 42 000 morts prématurées, chaques années en France, liées aux particules fines. 
Un encadré explique l’origine de l’exception française en matière de Diesel (63,7% du parc automobile français) et souligne les faveurs fiscales dont a bénéficié ce carburant depuis les détaxes des années 60 jusqu’au bonus-malus en 2008 qui s’est focalisé uniquement sur les émissions de gaz carbonique. 
Une interview du Président d’Europe Qualité Expertise complète cette charge contre le Diesel.

Related Posts